De :
Thomas GIEFER
Congo (RDC), 2008
52 min
L’ascension et la chute de Patrice Lumumba: une tragédie africaine.
L’ascension puis la chute de Patrice Lumumba -en trois mois seulement- fut un drame historique aux allures épiques. Dès le premier jour, sa prise de fonction en tant que Premier Ministre de la République nouvellement indépendante fut entachée par des révoltes, des luttes tribales et la sécession de régions entières. La menace la plus forte était la sécession de la riche région du Katanga, conduite par Moïse Tshombe, qui reçut un soutien massif de la Belgique.

Après avoir fait appel en vain aux États-Unis et aux Nations Unies pour recevoir une assistance militaire, Lumumba dut se résoudre à accepter l’aide de l’URSS afin d’essayer de juguler la révolte katangaise, et ce-faisant, il scella son propre destin. Renversé par son rival Kasavubu, il fut fait prisonnier par son ancien collègue Mobutu et livré à son ennemi juré Moïse Tshombe : les photos du héros du peuple africain, entravé et frappé, firent le tour du monde.

A l’instar de la majorité des conspirateurs impliqués dans le meurtre commis de sang-froid de Patrice Lumumba et de deux de ses ministres, Okito et Mpolo, l’inspecteur de police Gerhad Soete avait gardé le silence pendant près de quarante ans. Cet assassinat, bien que s’étant déroulé au cœur même de l’Afrique, avait été commandité dans les capitales de l’Europe de l’Ouest…