Demi-dieu a cinq femmes. Il décide d’en épouser une sixième : une pour chaque jour, le dimanche pour récompenser la meilleure de la semaine.
Riche cultivateur d’ananas dans un village ivoirien, Alcaly dit « Demi-dieu » est marié à cinq femmes lorsqu'il fait la connaissance de Binta, une étudiante rebelle renvoyée au village par sa tante qui estime que la ville lui est montée à la tête. Obsédé par sa jeunesse et sa beauté il est déterminé à la posséder coûte que coûte : « Je suis Demi-dieu, et je vais t’épouser ».

Il réunit immédiatement ses coépouses et leur annonce sa décision de prendre une sixième épouse. Binta refuse cette union, que ses parents approuvent, conquis par les multiples cadeaux de leur futur gendre. Elle finit par accepter à condition de pouvoir faire ce qu’elle veut, et elle va mettre la concession familiale sens dessus dessous.

Le succès du film dépasse les frontières ivoiriennes et impose Duparc comme un maître de la comédie des années 80. Primé dans de nombreux festivals (notamment à Chamrousse, le principal festival d’humour à l’époque), Bal Poussière est le premier film africain à rencontrer un succès mondial, et lança la carrière de vraies stars africaines : Hanny Tchelley (Binta) qu’on retrouve dans Hyènes de Djibril Diop Mambéty, Naky Sy Savané (la co-épouse Nya) qu’on reverra chez Sembène Ousmane (Moolaadé) et bien sûr Bakary Bamba (Demi-dieu) l’acteur fétiche du réalisateur. Les amateurs de la série MA FAMILLE reconnaîtront la grande Delta Akissi, qui fait ici ses débuts à l’écran !

Casting parfait, répliques d’anthologie et sujets inhabituels dans le cinéma africain (sexualité, nudité, alcoolisme et adultère) font de BAL POUSSIERE un chef d’œuvre indémodable, à voir et à revoir sans modération!

Pour en savoir plus sur le réalisateur : http://www.henriduparc.com/